La Plume d\'Ys

La Plume d\'Ys

Editorial de septembre 2010

 EDITORIAL DE SEPTEMBRE 2010

Une rentrée que je ne sens pas vraiment évidente...

 

Après quelques mois d'abstinence, je reviens à ma chère Plume, en espérant que cette dernière vous trouve en pleine forme, prêts à affronter tous les péripéties d'une rentrée sans surprise, toujours un peu plus grise avec une sortie de crise qui n'est pas vraiment au programme (0,6 de croissance, pas de gloire à tout cela...), les augmentations prises en douce pendant les grandes vacances et qui deviennent de plus en plus insupportables dans notre pays où l'extrême richesse insolente côtoie désormais une pauvreté honteuse de plus de 8 millions de Français (toutes origines confondues, hein...), pauvreté qui ne fait frémir plus personne tant elle est devenue banale (En 2009, 404 SDF morts dans la rue... SOURCE : Secours Populaire....).

Oui, je sais, je radote, mais que faire d'autre... A cela, ajoutons des phénomènes d'un autre âge que l'on croyait pouvoir faire disparaître au XXIème siècle mais qui démontre que la barbarie est immortelle, particulièrement quand je pense aux violences faites aux femmes, aux violences gratuites aux confins de la plus grande crétinerie qui soit, de ces phénomènes qui vous font douter de l'humanité et qui ont tendance, les soirs de pluie à me faire classer définitivement les êtres humains comme génétiquement mauvais et irrécupérable.

Dans mes heures sombres, si les extra-terrestres débarquaient et nous éradiquaient de la Terre pour cause de nuisance, je ne pourrais pas personnellement leur donner tort... Je sens que je vais me faire une petite séance d'écriture expiatoire, où je pourrais me rejouer "crimes et châtiments" façon guerre des mondes, histoire de me calmer les nerfs...

Faudra bien que je m'y fasse : la connerie, la cruauté et l'indignité sont le tiercé gagnant depuis que le monde est monde et cela n'est pas prêt de changer. Heureusement que j'écoute un peu Gould en train de transcender au piano quelques pièces de Bach, sinon je serais en train de me suicider façon chocolat au moment même où je vous écris.

Le courage de tous les matins : se lever...

 

Puis d'aller bosser.... pour un salaire de misère

et sous les ordres de petits chefs...

 

Nous sommes tous confrontés à notre quotidien parfois pas très reluisant, loin des Brandon des Feux de l'Amour, car nous, qui formons le commun des mortels, ne sommes si sexys, ni beaux, ni riches, ni célèbres. Faut faire nos dents en payant en plusieurs fois pour remplacer un chicot pourri par une céramique. Pour penser mériter un peu d'affection, les femmes se massacrent la santé, s'affament et pensent qu'il faut faire l'amour comme des putes car c'est vrai que le porno c'est chic, même pour faire la publicité d'un yaourt ou pour vendre un clip de rap où l'extrême absence de talent est largement compensé par des images odieuses de femmes-merdes, de femmes-esclaves, de femmes-putes... Le premier que j'attrape à regarder ce grand n'importe quoi, je lui flanque la plus belle volée de sa vie, car exceptionnellement, la Plume renonce ici, précisément au dialogue : la volée avant, éventuellement on discute après...

Rentrée donc, conforme à ce que l'on en attend, c'est-à-dire pas grand chose. Vous me réveillerez quand la rue se mettra vraiment en colère pour que je descende aussi jeter mes pavés, soigner ceux qui n'ont pas couru assez vite et qui se sont pris des beignes... Je rappelle juste qu'il faudrait que cela arrive à moyen terme, car avec l'âge, cela devient plus difficile de courir, à moins que certains d'entre vous acceptent plus tard de ne pas m'abandonner dans la rue sur mon fauteuil roulant si les relations se gâtent avec les représentants des force de l'ordre... Vous ne laisseriez quand même pas Mamie se faire embarquer au poste !!!!

Rentrée studieuse pour la Plume. De fait, la structure du blog devient un peu trop légère pour son contenu désormais et il va falloir que je passe à une version supérieure (faut que je vois avec blogever) afin de continuer à l'enrichir car il n'en est qu'à ses débuts. Il faudra aussi que je repense l'organisation de l'information, les liens etc, car je trouve que cela commence à être un peu le boxon...

Mes projets sont toujours coincés dans ma tête et c'est vraiment le manque de temps et de moyens qui m'empêchent d'aller au fond des choses. Pour le talent et l'imagination bien sûr, je suis la meilleure !!! (oui, oui, je sais, je me la pète, mais bon, c'est surtout pour ne pas tomber dans la compulsion chocolatée...). Quand j'étais jeune, belle et tout et tout, j'aurais dû assurer mes arrières en me mariant à un riche et beau milliardaire... Du coup, j'aurais pu m'occuper de vous à temps plein !!! Mais voilà, bien que jeune et belle, je n'étais pas à proprement parler une femme stéréotypée. Je n'aurais pas pu jouer dans les Feux de l'Amour... J'aurais plutôt joué Virginia Woolf, Georges Sand... Et les milliardaires, ça n'aiment pas les femmes qui pourraient leur en remontrer... Ils préfèrent les Feux de l'Amour...

Bon, maintenant, étant vieille et laide (ou presque...), il faut que je trime, que je prenne mes petites affaires et que j'aille gagner mon whiskas quotidien pour mes chats et que je demande à Monsieur Carrefour de me faire au moins un 4 fois sans frais pour me racheter aussi un nouvel ordi... Car le mien est vraiment obsolète. Des fois, j'ai des messages comme quoi, il faut que je télécharge la nouvelle version de Truc ou de Much.... MAIS OUI, que je VOUDRAIS BIEN télécharger la nouvelle version MAIS C'EST QUE MON ORDI, IL PEUT POINT ou plutôt, il NE PEUT PLUS... Si vous saviez comme ces messages m'énervent... Comme si je ne le savais pas, hein, qu'il faut télécharger la dernière version... PFF !!!!!

Garfield, j'aime ta philosophie...

Enfin, tout cela n'est pas bien grave, j'arrive quand même à vous concocter certaines petites choses pour les semaines qui viennent... Ce sera simplement plus long, avec plus de bugg, voilà tout.

Je n'oublie pas non plus nos charmantes têtes blondes. Allez, je vous donne une petite blague à Toto, spécial Garfield pour un tout petit sourire, c'est toujours mieux que rien.

 

A propos de la rentrée des classes, je rigole (méchamment, car j'ai de moins en moins de compassion pour l'Education Nationale) à l'idée de ces nouveaux profs sans expérience, nantis d'un CAPES où seul le savoir compte, et qui sont jetés sans plus de cérémonie dans la fosse aux lions... Bac + 5 ! C'est comme donner pour toute défense, un jabot de dentelle,  à quelqu'un qui se retrouve devant un troupeau de zèbres affolé... Quid de la pédagogie, de la psychologie de groupe, etc... Encore de beaux jours pour les ventes du Prozac...

 

Est-ce le destin de tous les profs, la dépression et le Prozac ?

 Allez, je ne suis pas si méchante que ça va ! Et je déconseille formellement à tout le monde de se shooter au Prozac ou autres drogues. Je sais bien que je ne peux pas faire grand chose pour soulager les souffrances des uns et des autres, mais si en passant par la Plume, vous évitez ne serait-ce qu'une prise de cigarette, de pilule ou que cela vous rende un peu plus de bonne humeur, passez par là, il y aura toujours une petite pensée pour vous.

 

BONNE RENTREE A TOUS !

 

La Plume d'Ys - Sylvie Parthenay -

Article sous licence Creative Commons by-nc-nd (voir :  "Droit d'utilisation")



26/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres